fbpx

Eh oui, on ne plaisante pas ! Vous pouvez faire votre propre teinture végétales, grâce à des feuilles, des racines, des écorces, et encore plein d’autres. Ceci sera entièrement naturel, et ce qui évitera votre belle peau douce d’être en contact avec certains produits chimiques et dangereux qu’on ne soupçonnait guère...
Evidemment, c’est bien beau de vouloir créer tout de ses propres mains, mais sachez qu’il vous faudra de la patience, puisque le textile que vous allez teindre devra reposer plusieurs heures pour avoir la couleur souhaitée.
Aussi, cette sorte de teinture ne s’applique que sur les matières naturelles (coton, chanvre, lin, laine…).





Pour teindre entièrement votre textile, il vous faudra :
- Une casserole ou une marmite (tout sauf de l’aluminium !)
- Une cuillère en bois
- Une balance
- De l’alun ou du vinaigre blanc
- Des végétaux ou des épices

(vert, rouge, rose, toutes les fleurs, herbes ou épices que vous souhaitez)

La Première étape

Préparer le tissu à la teinture :
C’est ce qui va permettre de faire résister la couleur aux lavages et à la lumière…
Deux façons de procéder :
- Remplir une casserole d’eau, puis ajouter de l’alun ou du vinaigre blanc (10% par rapport au poids du textile qui doit être teint). Par exemple : mon torchon pèse 150 grammes.
Si j’utilise de l’alun en poudre : il me faut 10% de 150g. Ce qui donne 15 grammes de poudre d’alun. Si j’utilise du vinaigre blanc : il me faut 15 cl ! Facile non ?
Il faut ensuite mettre le vêtement dans la casserole bien chaude, et le laisser bouillir pendant environ une heure. Puis, éteindre le feu, laisser refroidir le tout. Sortir le textile, puis le rincer à l’eau tiède.

- La deuxième possibilité c’est de remplir une bassine de vinaigre blanc et de laisser tremper le textile dedans pendant une demi-journée, tout simplement !

La Deuxième étape

- La première possibilité est de hacher les végétaux de votre choix, et remplir environ ¾ d’une casserole pleine de vos herbes. Puis, remplir la casserole d’eau et faire bouillir pendant une heure, jusqu’à obtenir la teinte désirée. Filtrer l’eau, et laisser refroidir.

- L’autre possibilité, si vous utilisez des épices ou du thé et non pas des végétaux, est de faire bouillir 5 litres d’eau dans une marmite. Lorsque l’eau boue, y ajouter 20 sachets de thé de la couleur désirée. Ce qui fait environ 180 grammes de thé. Laisser chauffer quelques minutes, puis sortir du feu et laisser tiédir.

La Troisième étape

- Si vous avez suivi la première possibilité, il faut mettre le textile dans l’eau filtrée, et faire chauffer à feu moyen pendant une heure, tout en remuant pour que la teinte soit uniforme.
Il faut ensuite laisser le tissu macérer. Plus il macère, plus la couleur sera foncée. En sachant que la couleur s’éclaircira une fois le textile sec.
Une fois que la couleur vous plaît, on retire le textile, et on le rince à l’eau clair. On l’essore, puis on le fait sécher.
- Si vous avez suivi la deuxième possibilité, une fois la marmite plus tiède, on retire les sachets de thé, puis on essore le linge qui trempait dans l’eau vinaigrée pour le plonger dans cette infusion.
On laisse ensuite l’ensemble refroidir hors du feu. Puis, la dernière étape de cette possibilité est de rincer le linge, puis le laisser sécher à l’air libre, à l’abri du soleil.

Partagez

2 Commentaires

  1. Celine dit :

    Quels vegetaux donnent quelle couleur??
    Je vois sur d autres sites que le bain de vinaigre est fait apres teinture, pas avant. Avez vous testé les 2 metodes? Laquelle marche le mieux? Je voudrais teindre des bodys pour bébé qui doivent resister au passage en machine à 60 degres….

    • Pleurette dit :

      Bonjour à vous Céline !
      Pour répondre tout d’abord à votre première question, la décision de créer soi-même de la teinture est avant tout une question d’écologie, mais aussi du « faire soi-même » ! Donc, il y aura des avantages, comme des inconvénients… Là pour le coup, il faut savoir que les teintures végétales offrent un éventail réduit de coloris, comparé à d’autres teintures comme la teinture de synthèse… Nous avons quelques exemples de végétaux et divers aliments, par exemple le curcuma donnera une couleur jaune « or », les feuilles d’eucalyptus vont de l’orangé en passant par le rouge brique jusqu’au brun, selon le temps et la puissance de votre teinture, celles d’hibiscus elles auront une tendance rouge foncé ! etc etc.
      Pour votre deuxième question, en effet nous avons découvert que certains utilisent le bain de vinaigre après teinture. Cela en fait amène le tissu à décoloré légèrement. Le problème est que si le bain est fait après la teinture, les couleurs teintes sur votre tissu seront donc plus décolorés que si vous l’aviez fait après.
      Chez Pleurette, nous n’avons pas utilisé cette méthode. Mais nous avons eu des conseils de la part d’une personne de confiance qui crée régulièrement des vêtements teints naturellement. Nous avons pu essayer à sa façon, et il est vrai qu’en faisant le bain à vos habits avant la teinture, votre vêtement aura tendance à garder plus longtemps les couleurs que vous aurez teintes par la suite.

      Pour le lavage, nous ne passons pas au-dessus de la barre des 40 degrés… Nous ne pouvons donc pas vous répondre sur ce point précis. Mais énormément de personnes créent des draps avec leur teinture, donc lavage à 60 dégrés. Je pense qu’avec le bain de vinaigre fait pendant une demi-journée vous aurez plus tendance à garder la couleur à haute température.
      Nous espérons avoir répondu au mieux à vos questions, n’hésitez pas à nous contacter par la suite et/ou nous envoyer les photos des boddies de bébé (trop mignons !) que vous avez créés ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *