Comment faire une bouture de romarin ?

Notez cet article

Le romarin est une plante aromatique répandue, facile à bouturer pour l’avoir à profusion. Cet article détaille la méthode pour réussir facilement ses boutures de romarin, une technique simple et économique pour multiplier cette plante polyvalente au jardin.

Bon à savoir

Pour optimiser l’enracinement des boutures de romarin, utilisez un mélange de terreau et de sable de rivière à parts égales. Le romarin préfère les sols secs et pauvres.

Le matériel nécessaire pour bouturer le romarin

Pour réussir vos boutures de romarin, il est essentiel de rassembler le matériel adéquat. Chaque outil et élément joue un rôle spécifique dans le processus de bouturage. Voici un guide détaillé sur le matériel nécessaire pour obtenir de beaux plants de romarin à partir de boutures.

Un sécateur bien aiguisé et désinfecté

Le sécateur est l’outil indispensable pour prélever les tiges de romarin destinées au bouturage. Il est crucial de choisir un sécateur de qualité, bien aiguisé, pour réaliser des coupes nettes et franches. Les lames émoussées peuvent écraser les tiges et compromettre la reprise des boutures.

Avant chaque utilisation, pensez à désinfecter les lames de votre sécateur avec de l’alcool à 90° ou de l’alcool à brûler. Cette étape permet d’éliminer les potentiels pathogènes et champignons qui pourraient contaminer vos boutures. Répétez la désinfection entre chaque coupe si vous bouturez plusieurs plants de romarin.

bouturer le romarin jardinage

Des pots adaptés

Pour le bouturage du romarin, optez pour des pots d’un diamètre d’environ 10 à 12 cm et d’une profondeur de 15 cm minimum. Privilégiez les pots en terre cuite ou en plastique, munis de trous de drainage au fond. Un bon drainage est essentiel pour éviter le pourrissement des racines, le romarin étant sensible à l’excès d’humidité.

Avant d’installer vos boutures, nettoyez soigneusement les pots à l’eau claire additionnée de quelques gouttes de savon noir. Rincez-les minutieusement et laissez-les sécher complètement avant utilisation.

Les billes d’argile pour un drainage optimal

Les billes d’argile, ou argile expansée, sont des granulés légers et poreux qui favorisent un excellent drainage dans les pots. Disposez une couche de billes d’argile au fond de chaque pot avant d’ajouter le substrat. Cette astuce évite la stagnation de l’eau et l’asphyxie racinaire, tout en allégeant le substrat.

Vous pouvez trouver les billes d’argile dans la plupart des jardineries ou magasins de bricolage. Un sachet de 10 litres vous permettra de réaliser de nombreux pots de boutures.

Un substrat léger et drainant

Composition idéale du substrat

Le romarin apprécie les sols légers, drainants et plutôt pauvres. Pour vos boutures, préparez un mélange composé de :

  • 50% de terreau de bonne qualité, qui apportera la matière organique nécessaire
  • 50% de sable grossier de rivière, qui assurera un drainage efficace
Les autres recettes ou articles :   Chaux vive : un désherbant naturel et efficace

Mélangez intimement le terreau et le sable dans une brouette ou un grand bac. Le substrat obtenu doit être homogène et friable.

Préparation du substrat avant rempotage

Avant de remplir vos pots, il est recommandé d’humidifier légèrement le substrat. Versez-le dans un grand bac et incorporez progressivement de l’eau à l’aide d’un arrosoir à pomme fine. Remuez régulièrement le mélange pour répartir uniformément l’humidité. Le substrat doit être frais, mais non détrempé.

Cette pré-humidification vous évitera d’avoir à arroser abondamment après la plantation des boutures, ce qui pourrait les fragiliser. Une fois le substrat prêt, remplissez les pots aux trois-quarts en le tassant légèrement.

Avec ce matériel soigneusement sélectionné et préparé, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir vos boutures de romarin. Chaque élément contribue à offrir les conditions optimales pour la reprise et le développement des jeunes plants.

Quand et comment réaliser les boutures de romarin

Le romarin est une plante aromatique très appréciée qui se multiplie facilement par bouturage. Pour réussir vos boutures de romarin, il est important de choisir la bonne période et d’utiliser une méthode adaptée. Voici un guide complet pour vous aider à obtenir de beaux plants de romarin à partir de boutures.

Les meilleures périodes pour bouturer le romarin

Le bouturage du romarin peut se faire au printemps, en été ou au début de l’automne. Cependant, la période optimale se situe entre la fin du printemps et le début de l’été, lorsque la plante est en pleine croissance. À ce moment-là, les tiges sont tendres et se prêtent bien au bouturage.

Si vous choisissez de bouturer en automne, privilégiez le début de la saison, avant que les températures ne baissent trop. Les boutures auront ainsi le temps de s’enraciner avant l’hiver.

Les différentes méthodes de bouturage du romarin

Il existe plusieurs méthodes pour bouturer le romarin, chacune ayant ses avantages. Vous pouvez choisir de bouturer dans l’eau, à l’étouffée ou directement en terre.

Bouturage dans l’eau

Cette méthode est simple et permet de suivre l’évolution des racines :

  1. Prélevez des tiges de romarin d’environ 10 cm, en coupant juste sous un nœud.
  2. Retirez les feuilles sur la moitié inférieure de la tige.
  3. Placez les boutures dans un verre d’eau, en veillant à ce que les feuilles ne trempent pas.
  4. Changez l’eau régulièrement et maintenez le niveau constant.
  5. Lorsque les racines atteignent 2 à 3 cm, plantez les boutures dans des pots individuels remplis d’un mélange de terreau et de sable.

bouturer romarin

Bouturage à l’étouffée

Le bouturage à l’étouffée offre des conditions favorables à l’enracinement :

  1. Remplissez un pot de substrat léger et humide.
  2. Prélevez des tiges de romarin comme pour le bouturage dans l’eau.
  3. Plantez les boutures dans le substrat, en les espaçant d’environ 5 cm.
  4. Recouvrez le pot d’un sac en plastique transparent ou d’une cloche pour maintenir une atmosphère humide.
  5. Placez le pot à la lumière, mais sans soleil direct, et maintenez le substrat humide.
  6. Après 4 à 6 semaines, les boutures devraient avoir développé des racines. Retirez alors progressivement la protection.

Bouturage en terre

Cette méthode demande un peu plus d’attention, mais reste efficace :

  1. Préparez un mélange de terreau et de sable dans un pot.
  2. Prélevez des tiges de romarin et retirez les feuilles sur la moitié inférieure.
  3. Trempez la base des tiges dans de l’hormone de bouturage.
  4. Plantez les boutures dans le substrat, en les espaçant d’environ 5 cm.
  5. Arrosez régulièrement pour maintenir le substrat humide, sans excès.
  6. Placez le pot dans un endroit lumineux, mais sans soleil direct.
  7. Après 4 à 6 semaines, les boutures devraient avoir pris racine et commencer à produire de nouvelles pousses.
Les autres recettes ou articles :   Comment cultiver des pleurotes ?

Quelle que soit la méthode choisie, veillez à prélever des tiges saines sur des plants de romarin vigoureux. Avec un peu de patience et d’attention, vous obtiendrez de nouvelles plantes prêtes à agrémenter votre jardin ou votre cuisine.

Substrat idéal pour les boutures de romarin

Le choix du substrat est une étape cruciale pour réussir le bouturage du romarin. Cette plante aromatique apprécie les terrains secs et pauvres, il est donc important de lui fournir un mélange de terre adapté à ses besoins pour favoriser l’enracinement des boutures.

Un mélange drainant et léger

Pour obtenir un substrat optimal pour les boutures de romarin, il est recommandé de mélanger à parts égales du terreau et du sable de rivière. Ce mélange permet d’obtenir une terre légère et bien drainante, qui évite l’accumulation d’humidité au niveau des racines.

Le terreau apporte les éléments nutritifs nécessaires au développement des jeunes plants, tandis que le sable de rivière améliore le drainage et la structure du sol. Ce substrat pauvre convient parfaitement au romarin qui supporte mal l’excès d’eau et les terres trop riches.

Préparer le mélange

Pour préparer votre substrat, mélangez soigneusement le terreau et le sable dans une brouette ou un grand bac. Veillez à bien homogénéiser le mélange pour obtenir une texture uniforme. Vous pouvez également ajouter une poignée d’engrais organique à diffusion lente pour apporter des nutriments supplémentaires.

Remplissez ensuite vos pots ou godets de bouturage avec ce mélange, en tassant légèrement la terre. Arrosez abondamment avant de planter vos boutures de romarin, afin que le substrat soit bien humide mais non détrempé.

Un bon drainage, la clé de la réussite

Pour favoriser encore davantage le drainage, vous pouvez disposer une couche de billes d’argile ou de graviers au fond des pots avant d’ajouter votre mélange terreau-sable. Cela évitera la stagnation de l’eau et le pourrissement des racines, qui sont les principales causes d’échec lors du bouturage du romarin.

En utilisant un substrat adapté, léger et drainant, vous offrez à vos boutures de romarin les meilleures conditions pour s’enraciner et se développer sainement. Veillez ensuite à les arroser avec parcimonie, en laissant bien sécher la terre en surface entre chaque apport d’eau.

Entretien des boutures et des jeunes plants

méthodes de bouturage du romarin

Une fois vos boutures de romarin plantées dans un substrat adapté, il est important de leur prodiguer les bons soins pour favoriser leur enracinement et leur croissance. L’entretien des jeunes pousses passe par une attention particulière à l’arrosage, à l’exposition et à la protection contre les éléments.

Arrosage des boutures de romarin

Le romarin est une plante méditerranéenne qui apprécie les sols bien drainés. Il faut donc veiller à ne pas noyer les boutures, tout en maintenant le substrat légèrement humide. Voici quelques conseils pour un arrosage optimal :

  • Arrosez en pluie fine, délicatement, pour ne pas déloger les boutures
  • Laissez sécher la surface du substrat entre deux arrosages
  • Évitez l’eau stagnante dans la soucoupe, videz-la après chaque arrosage
  • Réduisez la fréquence d’arrosage par temps frais ou humide

Vérifier l’enracinement

Au bout de quelques semaines, vous pouvez tester délicatement la résistance des boutures lorsque vous les tirez légèrement. Si vous sentez une résistance, c’est bon signe : les racines se sont développées. Vous pouvez alors espacer progressivement les arrosages.

Exposition lumineuse et protection

Les boutures de romarin ont besoin de lumière pour s’enraciner et se développer, mais il faut les protéger du soleil direct qui risquerait de les brûler. Quelques précautions s’imposent :

  • Placez les pots près d’une fenêtre lumineuse, derrière un voilage si nécessaire
  • Évitez les courants d’air et les chocs thermiques
  • Rentrez les pots à l’intérieur si les températures descendent sous 5°C
  • Aérez régulièrement si vous avez couvert les boutures d’une mini-serre ou d’un sac plastique pour éviter le pourrissement
Les autres recettes ou articles :   Comment tailler une passiflore ?

Prévenir l’excès d’humidité

L’ennemi des boutures de romarin, c’est l’excès d’humidité qui fait pourrir les tiges. Voici comment limiter les risques :

  • Choisissez un substrat très drainant, 50% terreau / 50% sable de rivière
  • Proscrivez les pots et contenants sans trou de drainage
  • Dépoussiérez régulièrement les feuilles des boutures, la poussière favorisant la stagnation de l’humidité
  • Aérez les boutures couvertes 10 minutes par jour pour chasser la condensation

Avec ces quelques attentions, vos boutures de romarin devraient prendre racine et se développer en jeunes plants vigoureux, prêts à être rempotés ou plantés.

Repiquage et soins des plants de romarin

Une fois vos boutures de romarin bien enracinées, il est temps de les repiquer dans leur emplacement définitif. Cette étape cruciale va permettre à vos jeunes plants de se développer dans les meilleures conditions. Voici quelques conseils pour réussir le repiquage et prodiguer les bons soins à vos romarins.

Quand repiquer les boutures de romarin ?

Le repiquage des boutures de romarin se fait idéalement au printemps, lorsque les risques de gelées sont écartés. Dans les régions au climat doux, il est également possible de repiquer à l’automne. Choisissez une journée sans vent et sans soleil direct pour ménager vos jeunes plants.

Avant de repiquer, vérifiez que les boutures ont bien développé des racines. Vous pouvez le constater en observant le drainage du pot : si des petites racines blanches dépassent, c’est le moment de passer à l’étape suivante.

Choisir le bon emplacement

Le romarin apprécie une exposition ensoleillée et un sol bien drainé, plutôt pauvre et caillouteux. Évitez les sols trop riches ou trop humides qui pourraient faire dépérir vos plants.

Si vous repiquez en pleine terre, choisissez un emplacement à l’abri des vents froids. Au pied d’un mur exposé au sud est l’idéal. Vous pouvez également repiquer votre romarin en pot, en veillant à utiliser un mélange de terre bien drainant (ajout de sable, billes d’argile au fond).

Comment repiquer ?

Procédez avec délicatesse pour ne pas abîmer les jeunes racines :

  • Démoulez délicatement la bouture de son petit pot
  • Creusez un trou un peu plus grand que la motte dans le sol ou le nouveau pot
  • Placez la bouture sans tasser la terre, le collet doit affleurer la surface
  • Rebouchez le trou et arrosez sans excès

Soins après repiquage

Arrosez régulièrement les premières semaines, sans créer de flaque d’eau. Par la suite, le romarin ne nécessite pas d’arrosages fréquents sauf en cas de sécheresse.

Si vous craignez des gelées hivernales, protégez votre romarin avec un voile d’hivernage. En pot, rentrez-le dans une pièce non chauffée et lumineu

Ce qu’il faut retenir pour réussir les boutures de romarin

Multiplier ses plants de romarin par bouturage est une technique très accessible qui offre de nombreuses possibilités. Une fois maîtrisée, cette méthode de multiplication permettra d’avoir toujours sous la main cette plante aromatique incontournable au jardin. De plus, les boutures permettront d’offrir facilement romarin et plantes aromatiques à son entourage. À l’avenir, d’autres techniques de multiplication comme le marcottage ou le semis pourront être envisagées.

Questions en rapport avec le sujet

Quand et comment faire des boutures de romarin ?

Elle est réalisée en fin d’été, voire début d’automne. Prélevez une tige de 25 cm qui comporte une pousse latérale semi-lignifiée. C’est cette partie latérale qui va constituer la bouture avec, à sa base, une petite partie de la branche principale qu’on va conserver (c’est le fameux talon).

Comment faire pousser du romarin à partir d’une branche ?

Couper une extrémité de tige de 15 cm. Enlever fleurs et feuilles à la base de la tige pour ne laisser que les feuilles de l’extrémité supérieure. Placer la bouture de romarin dans un pot au fond duquel des billes d’argiles auront été disposées et recouvertes de mélange pour semis. Arroser.

Comment faire une bouture à partir d’une tige ?

Le bouturage de tige : on coupe une tige d’environ 15 cm, sous un nœud, et on l’effeuille à sa base. On la plante dans un mélange léger (moitié terreau, moitié sable) pour faciliter l’enracinement. Ça fonctionne avec : Bruyère, fougères, chrysanthème, arbustes, etc.

Comment faire une bouture à partir d’une branche ?

Prélevez une tige non lignifiée de 10-15 cm de long. Retirez les feuilles sur la moitié du bas de la tige. Plantez cette tige dans un mélange de terreau et de sable. Maintenez humide, de nouvelles racines vont se développer. Au bout de quelques mois, repiquez en pleine terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *